Histoire de l'association

L’association est née d’un groupe d’animateurices qui, lassé-es du fonctionnement des séjours de vacances ordinaires, ont eu la volonté et le projet de créer des colonies différentes, porteuses de valeurs fortes. Leur envie ? Replacer l’enfant au cœur du projet, acteurice de son séjour, permettre un espace d’expérimentation des méthodes de pédagogies actives et de co-construction, accessible à tou-tes.

Conscient-es de l’urgence écologique, il a été évident pour elleux que l’éco-responsabilité prenait place à chaque instant de la vie et aussi en colonie de vacances ! Et pour mener ce projet, il a fallu se donner les moyens de défendre ces valeurs.

Pour permettre un espace bienveillant et sécurisant pour les enfants comme pour les adultes, ielles ont augmenté le taux d’encadrement (ordinairement un-e adulte pour 10/12 enfants) à un-e adulte pour 4 enfants. A la Bidouillerie, dès le départ, on a souhaité organiser des séjours à taille humaine offrant à chacun-e sa place, son espace pour s’épanouir, individuellement et collectivement. Enfin, il a fallu permettre l’accès à toutes et tous, à travers des tarifs accessibles pour être un élément du changement sociétal et ne pas fonctionner en vase clos.

En 2013, les deux premiers séjours de l’association La Bidouillerie ont lieu, dans un écrin naturel à Belle île en Mer. La colo historique de La Bidouillerie est née !

Les années suivantes se sont 4, puis 6, puis 14 séjours qui ont lieu, nos valeurs entrant en résonnance avec celles de parents qui souhaitent offrir une autre éducation à leurs enfants.

La Bidouillerie évolue en permanence, au gré des rencontres avec de nouveaux et nouvelles militant-es, qui font émerge de nouveaux projets ! En 2016, l'association décide de fonctionner en coprésidence, afin de porter ses valeurs de démocratie participative au sein-même du fonctionnement associatif, et embauche sa première salariée en 2018.

En 2020, la crise sanitaire a fortement impacté les activités de l’association. Nous avons été dans l'obligation de réduire notre nombre de séjours, et de limiter le nombre d'enfants par Le nombre de séjours et le nombre d’enfants par séjour ont été réduits, mais ont quand même pu être réalisés. Pour l’été 2021, 14 séjours sont prévus.